publiciscinémas - Paris
onglet

DUNE Partie 1

2h 36min
Places
DUNE Partie 1

Chien de la casse

1h 33min
Chien de la casse

Anatomie d’une chute

2h 31min
Anatomie d’une chute

Sans jamais nous connaître

1h 45min
Sans jamais nous connaître

Séances

Actuellement
Prochainement
Sans jamais nous connaître

Sans jamais nous connaître

Chien de la casse
Nouveau

Chien de la casse

ICI : BILLETTERIE RAPIDE
Programme PDF 4 pages du 28 février au 5 mars 2024

Le succès surprise de 2023 au box-office italien arrive enfin en France !

IL RESTE ENCORE DEMAIN

Un film de Paola Cortellesi

 

AVANT-PREMIERE VENDREDI 8 MARS A 20H30
A L'OCCASION DE LA JOURNEE INTERNATIONNALE
DES DROITS DE LA FEMME

 

"Le premier long-métrage de l’actrice et réalisatrice Paola Cortellesi, une histoire d’émancipation féminine dans l’Italie machiste de l’après-guerre, a rempli les salles et suscité d’intenses débats. Il entre en résonance avec le féminicide de Giulia Cecchettin, 22 ans, qui a indigné tout le pays." LE MONDE

Sortie au publiciscinémas le mercredi 13 mars 2024

Il reste encore demain

"Le film à succès qui lance la fronde contre le patriarcat en Italie

L’Italie a accueilli son premier film comme si elle l’avait attendu depuis toujours. La grande actrice populaire – et désormais réalisatrice – Paola Cortellesi, 50 ans, le dit elle-même : Il reste encore demain a touché dans la société italienne « une corde tendue, un nerf à vif ».

Situé dans la Rome de 1946 encore marquée par la guerre, et à l’aube de la naissance d’une république où les femmes auront le droit de vote, C’è ancora domani est une histoire d’émancipation. Dans ce drame ponctué de moments d’humour qui sortira en salle en France le 13 mars, Paola Cortellesi incarne le personnage de Delia, une mère de famille pauvre déterminée à prendre sa liberté malgré la violence brute de son mari et celle, plus insidieuse, qu’instille la domination masculine dans tous les recoins de la société.

Le film est aussi une histoire d’entraide entre deux générations de femmes, celle de Delia et celle de sa fille, qu’elle sauve in extremis d’un destin comparable au sien. Tourné à Rome, en noir et blanc, dans le quartier du Testaccio, encore populaire dans l’après-guerre, il est parcouru de références au néoréalisme italien, avec des incursions dans le domaine de la comédie. « Entre le sujet et la forme, le projet n’avait pas de quoi rassurer les producteurs et les distributeurs… Mais travailler sur cette histoire était une urgence ! », confie la réalisatrice." Allan Kaval, LE MONDE

 

Il reste encore demain
Il reste encore demain

"Il reste encore demain : le phénomène italien aux 5 millions d'entrées arrive en France

Cette comédie engagée a eu un effet retentissant en Italie. Barbie et Oppenheimer, qui étaient en compétition pour les films les plus rentables de l'année, n'ont pas dominé le box-office italien. Le premier, avec un chiffre d'affaires de 1,4 milliard de dollars réalisé à l'échelle mondiale, a comptabilisé une affluence de 4,3 millions d'entrées dans la péninsule, tandis que le second en a enregistré 3,7 millions. Il reste encore demain a considérablement pris l'ascendant sur ces scores, avec un total de 4,8 millions d’entrées recensées en deux mois. Un score presque impensable pour un film en noir et blanc, bien loin de l'énergie des blockbusters. Il semblerait que la problématique satisfasse le public : les dessous de la société patriarcale et fasciste de l’Italie d’Après-Guerre.

Paola Cortellesi (Contes italiens, Figli), connue pour ses talents d’actrice, allie pour la première fois acting et réalisation de cette comédie nostalgique, amplie de conventions poussiéreuses qui sauront faire frissonner les féministes engagées. Elle incarne Delia, cette mère au foyer désabusée, mariée à Ivano, interprété par Valerio Mastandrea (Fais de beaux rêves, The Place, Euforia)." Manon Bellahcene, PREMIERE

Il reste encore demain
Il reste encore demain


Vous souhaitez recevoir l'actualité du publiciscinémas ? Inscrivez-vous à notre newsletter !

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de protection des données personnelles ainsi que les conditions d'utilisation s'appliquent.

SANS JAMAIS NOUS CONNAITRE

Un film d’Andrew Haigh

Publié le mardi 16 janvier 2024

Par Valérie Guédot (France Inter)

 

Sortie au publiciscinémas le mercredi 14 février 2024

Affiche

Résumé : À Londres, Adam vit dans une tour où la plupart des appartements sont inoccupés. Une nuit, la monotonie de son quotidien est interrompue par sa rencontre avec un mystérieux voisin, Harry. Alors que les deux hommes se rapprochent, Adam est assailli par des souvenirs de son passé et retourne dans la ville de banlieue où il a grandi. Arrivé devant sa maison d'enfance, il découvre que ses parents occupent les lieux, et semblent avoir le même âge que le jour de leur mort, il y a plus de 30 ans...

Photo 6

Un récit poignant et envoûtant, qui évoque l’amour et le travail de deuil, s’inspirant librement du roman Présences d’un été de l’auteur japonais Taichi Yamada. Un partenariat France Inter

Publié en 1987, Présences d’un été de Taichi Yamada est traduit en anglais en 2003. Son adaptation Sans jamais nous connaître par Andrew Haigh lui confère une tournure plus contemporaine et personnelle.

Andrew Haigh raconte : « J’ai adoré le principe même du livre : et s’il était possible de retrouver ses parents des années après leur disparition, à ceci près désormais qu’ils ont le même âge que nous ? C’était une manière poignante d’explorer la nature même de la famille. C’est devenu mon point de départ ».

Photo 1

Une fois rédigé, le script a ensuite été adressé à 4 comédiens d’exception : Andrew Scott (007 spectre, la série « Fleabag »), Paul Mescal (Aftersun, la série « Normal People »), Jamie Bell (Billy Elliot, Film Stars Don’t Die in Liverpool), Claire Foy (Women Talking, la série « The Crown »)

« Adam – son personnage - est un garçon très esseulé », note Andrew Scott. « Sa mère le décrit comme très doux et plein de compassion pour les autres. C’était un rôle difficile à jouer car il a fallu que j’assume une part de fragilité. Mais, d’une certaine façon, c’était aussi une grande chance ».

« Il – Harry dans le film - s’est construit un personnage en affichant son goût assumé pour le sexe et une sexualité débridée. Son attitude vis-à-vis de l’alcool et de la drogue semble très désinvolte alors qu’elle est en réalité problématique. Il est pris au piège. » explique le comédien Paul Mescal.

Photo 2

L’émotion du film vient aussi en grande partie de la relation à la fois tendre et déchirante qu’entretient Adam avec ses parents, et de l’apaisement de leurs tensions. C’est ce qu’on observe lorsque le jeune homme revient dans la maison de son enfance au bout de toutes ces années. Ses parents disparus lui apparaissent vivants, à l’âge qu’ils avaient au moment de leur mort. Même si la situation est singulière et tendrement absurde, elle semble cependant immédiatement normale.

Avec Jamie Bell dans le rôle du père et Claire Foy dans celui de la mère, Andrew Haigh a composé le duo d’acteurs qu’il recherchait pour insuffler une touche de normalité dans un contexte pour le moins inhabituel.

Le moment où Adam révèle à ses parents qu’il est homosexuel est l’un des enjeux narratifs du récit. Il est mis en scène avec une délicatesse qui donne lieu à l’une des séquences les plus émouvantes du film… Au lieu d’insister sur les éléments surnaturels, Andrew Haigh s’est attaché à mettre en valeur le fonctionnement des souvenirs :

« À bien des égards, le film parle de la manière dont on cherche à surmonter sa souffrance affective. Celle-ci ne disparaît jamais complètement. Au contraire, elle se niche quelque part et peut même empêcher certains d’aller de l’avant ».

« L’amour familial et l’amour entre deux êtres. Qu’aimerait-on raconter à ses parents sur sa vie si on pouvait les revoir et que leur dirait-on dès à présent ? Dans une relation, ce qui compte, c’est d’explorer le double mouvement d’attirance et de répulsion propres à l’amour et le rôle qu’on remplit aux yeux de chacun. Ce sont des thèmes essentiels dans le film ». reprend le producteur Graham Broadbent

p6
p8
p7

Logo CST
Logo Choeur à l'Horizon
L'AVENTURE INTERIEURE
Logo 42e RUE
Logo Regard en coulisse
Affiche Opéra-Comique

En ce moment au Publicisdrugstore

L'envie de partager...

Cinéresto
Carte d'Abonnement 5 places
Cinéresto
Parking Q park
HAUT DE PAGE
affiche film
Informations
DUNE Partie 1
Billeterie
© 2024 The Boxoffice Company